www.coetsens.com

Conseils RH à Marseille : La course à la qualité de l’offre de formation : quels impacts ?

La course à la qualité de l’offre de formation : quels impacts ?

Qualité de l’offre de formation Co et Sens

 

NOS ANALYSES

Tous les mois, nous assistons à des conférences, nous participons à des formations, nous lisons pour vous la presse professionnelle afin de nourrrir notre réflexion interne et de vous faire partager nos décryptages de l’actualité du moment.

 

 

La course à la qualité de l’offre de formation : quels impacts ?

 

Décret qualité, labels Cnefop, référencement, Datadock, financements… Autant d’enjeux autour de la qualité de l’offre de formation. Essayons d’y voir plus clair au regard de l’actualité du moment.

 

LA QUALITE DE L’OFFRE DE FORMATION, UNE CONSTRUCTION PROGRESSIVE

Cette question, si elle est apparue en masse dans le paysage de la formation professionnelle, n’est ni nouvelle, ni définitive.

Historiquement, c’est la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale, qui prévoit pour la première fois, dans le corpus juridique de la formation, des dispositions relatives à la qualité de l’offre de formation. Elle confie aux financeurs la mission et la responsabilité de « s’assurer, lorsqu’ils financent une action de formation professionnelle continue et sur la base de critères définis par décret en Conseil d’Etat, de la capacité du prestataire de formation à dispenser une formation de qualité » (L.6332-1).

La notion de qualité renvoie à des « normes » qui ont pour fonction d’apporter une connaissance objectivée de la qualité des prestations de formation achetées.

Pour réaliser cet objectif, générique et spécifique, les pouvoirs publics ont été amenés à négocier pour s’accorder sur des définitions de la qualité, pour fixer les conditions pour les atteindre et pour élaborer les modalités des informations à échanger.

Or, les perceptions et les intérêts étant subjectifs, les critères de la qualité de la formation peuvent être aussi nombreux qu’il y a d’acteurs (OPCA, CNEFOP, branches professionnelles…) et sont le fruit d’une construction progressive.

 

LES RECENTS OUTILS DE LA QUALITE DE LA FORMATION

La logique de la qualité de la formation se traduit par des outils, qui revêtent et ont revêtu plusieurs formes : labels, recommandation européenne, décret qualité,… et le dernier en date : le référencement Datadock. (voir notre actualité)

Si le fameux Datadock convainc les uns, il suscite des réactions plus mitigées chez les autres.

Les organismes de formation, bien que conscients de l’avantage commercial que ce référencement leur confère, adoptent une posture inquiète face à ces dynamiques : lourdeur du processus, risque de standardisation de l’offre, complexification du travail des responsables de formation.

Pour les spécialistes du marché de la formation comme Bernard Masingue [1], « contrôler administrativement l’amont et les prestataires n’est pas suffisant, c’est l’aval et les compétences des responsables formation d’entreprises qu’il faut fortifier pédagogiquement ».

Si le débat a de beaux jours devant lui, les impacts pour les différents acteurs se font déjà sentir…

 

LES IMPACTS POUR LES ACTEURS DE LA QUALITE DE LA FORMATION

Chaque acteur du paysage de la formation professionnelle voit ses prérogatives évoluer. Nous recensons ici les impacts de ces dernières tendances pour chacun des acteurs.

 

Pour les organismes de formation :

  • Prouver leur qualité pédagogique
  • Bien connaître son secteur d’activité, mesurer les opportunités à être labellisé et quelle certification choisir ?
  • Connaître les règles de financement des OPCA
  • Se rapprocher ou être sous-traitant d’un organisme de formation labellisé

 

Pour les OPCA :

  • Mettre en place les moyens et ressources pour contrôler les organismes de formation
  • Clarifier les critères et les seuils de qualité
  • Concentration de l’offre des organismes de formation
  • Développer une offre de service pour accompagner les organismes de formation

 

Pour les branches professionnelles :

  • Visibilité sur l’offre de formation
  • Garantie d’un niveau de qualité de l’offre de formation

 

Pour l’entreprise :

  • Sécuriser ses achats de formation et les rationaliser (ROI)
  • Rôle managérial à renforcer sur la gestion des compétences
  • Contrôle de l’organisme de formation interne à certaines entreprises

 

 

C’est donc un sujet dont les acteurs s’emparent progressivement, sur lequel il y a encore des points de débat, et que nous suivons de près afin d’accompagner et de conseiller nos clients au mieux (Organismes de formation, OPCA, branches professionnelles).

Vous pouvez consulter notre offre de service sur le site du cabinet CO&SENS    http://www.coetsens.com/.

 

[1] Consultant associé Entreprise & Personnel

 

 Auteur : Chloé Dubois